fermer
Imprimer

Exposition temporaire « Mélanie Leblanc. RELIER » (2 mars - 17 mai)

La poétesse et enseignante Mélanie Leblanc, en résidence au musée, relie la poésie et les arts « dans la maison de celui qui œuvra tant à les rapprocher ».

Une autrice en résidence au musée

Mélanie Leblanc au Marché de la Poésie Jeunesse 2020 © Nina Medved

Depuis septembre 2019, le musée accueille, grâce au soutien financier du Département de Seine-et-Marne et de la Région Île-de-France, une autrice en résidence. Il s'agit de Mélanie Leblanc, enseignante et poétesse (comme Stéphane Mallarmé !).

Née en 1980, Mélanie Leblanc vit en Normandie où elle enseigne la littérature et le cinéma.

Elle est publiée chez Cheyne ( Des falaises, 2016), Les Venterniers (livre CD Éphéméride, 2016 ; Des étoiles filantes, 2018 ; Quand mon cœur et dés poétiques, 2020) et Derrière la salle de bain (traduction des poèmes de Karen Dalton, 2016 ; Presque je vole, 2017).  Ses derniers poèmes figurent dans  Nous, avec le poème comme seul courage, anthologie du Printemps des Poètes 2020 réalisée par Le Castor Astral, et dans le numéro n° 641 de mars 2020 de La Nouvelle Revue Française.

Dans le cadre de sa résidence, qui se terminera fin juin 2020, elle est amenée à rencontrer régulièrement des élèves du lycée François Couperin de Fontainebleau. Comme elle, ils sont, le temps de la résidence, les invités privilégiés du musée – pour des temps d’échange et de partage autour de la poésie et de la manière de la rendre visible, matérielle, sensible, accessible. Mélanie Leblanc s’est rendue à plusieurs reprises au lycée pour des ateliers d’écriture et de pratique artistique avec les élèves, aboutissant à la création d’œuvres présentées dans l’exposition temporaire.

Les mots de Mélanie Leblanc :

« Une des grandes questions qui m’animent est celle du lien, je cherche toujours à relier, à réunir, dans ma vie en général et dans l’écriture en particulier  les deux n’étant pas séparées. Dans un monde de la dualité, je cherche par l’écriture à retrouver le commun, ce qui fait lien, nous réunit  entre humains, mais aussi à l’animal, à la nature, à l’univers et aux morts.  Je cherche à religare, sans autre religion que celle des mots.  »

L'exposition temporaire

Mélanie Leblanc, enseignante et poétesse, a vécu plusieurs années dans une maison sans « pièce à soi ». Stéphane Mallarmé, enseignant et poète, n’a pas eu de « pièce à soi » pendant longtemps dans sa « petite maison au bord de l’eau ».

En résidence au musée depuis septembre 2019 grâce au soutien de la Région Île-de-France, Mélanie Leblanc investit les pièces du rez-de-chaussée pour relier la poésie et les arts « dans la maison de celui qui œuvra tant à les rapprocher ». Marchant dans les pas de Mallarmé – le premier à avoir libéré le vers et à avoir sorti le poème du livre –, elle cherche à rendre la poésie visible et audible.

Caviardages poétiques, poèmes lus et brodés, ciné-poèmes et d’autres surprises invitent à explorer les liens qui peuvent se créer entre poésie, arts plastiques, musique et cinéma, en regardant, en écoutant, en touchant et en jouant – comme des enfants, avec le hasard.

Depuis le début de sa résidence, Mélanie Leblanc travaille à un recueil de poèmes provisoirement intitulé Nous relier, consacré aux liens que crée la poésie – tels ceux qu’elle a développés avec des élèves de seconde du lycée François-Couperin de Fontainebleau au cours de plusieurs ateliers d’écriture et de pratique artistique. Leurs créations sont également présentées dans l’exposition.

L'exposition est accessible avec le billet d'entrée au musée jusqu'au dimanche 17 mai inclus.

Elle est accompagnée d’une programmation culturelle en trois temps, pour le Printemps des Poètes, la Nuit des Musées et la clôture de la résidence. Des animations et des performances imaginées par Mélanie Leblanc permettront de relier la poésie, les arts et… les visiteurs du musée.

Premier rendez-vous les samedi 7 et dimanche 8 mars ! Pour plus d'informations, consultez cette actualité.

Voir aussi

Mélanie Leblanc

Pour mieux connaître l'autrice

Ses éditeurs