fermer
Imprimer

"The Poetical works of Edgar Allan Poe with original memoir"

Cette édition en langue anglaise datée de 1858, a probablement été acquise par Mallarmé dans sa jeunesse comme l’indique sa signature autographe sur la page de garde. Le poète porte en effet dès l’âge de 18 ans une très vive admiration à Edgar Allan Poe (1809-1849).

Stéphane Mallarmé et Edgar Allan Poe


The Poetical works of Edgar Allan Poe with original memoir,

The Poetical works of Edgar Allan Poe
with original memoir,

Coll. MDSM, Vulaines-sur-Seine
© Yvan Bourhis

Dans sa lettre à Paul Verlaine du 16 novembre 1885, Mallarmé explique avoir appris l’anglais pour « mieux lire Poe ».
Vouant un véritable culte à l’auteur américain, il traduit un grand nombre de ses œuvres dont Le Corbeau publié en 1875 avec des illustrations d'Édouard Manet.

Stéphane Mallarmé, comme Charles Baudelaire, entre en poésie par Edgar Allan Poe: son premier livre publié est une traduction du poète américain.

Une édition conservée dans la bibliothèque anglaise du poète

Photographie intérieure de l'ouvrage

The Poetical works
of Edgar Allan Poe with original
memoir
, Coll. MDSM,
Vulaines-sur-Seine
© Yvan Bourhis

Cette édition est illustrée de nombreuses vignettes dans un style traditionnel bien éloigné de celui qu’adoptera Édouard Manet pour Le Corbeau.
Elle est conservée dans la bibliothèque anglaise du poète avec de nombreux autres ouvrages consacrés à Edgar Allan Poe : poésie, romans, biographies et études sur l’écrivain américain.
La bibliothèque comporte également un dictionnaire, des classiques de la littérature anglaise, des romans et des recueils de poésies de nombreux auteurs anglo-saxons proches de Mallarmé.

Bibliographie

  • My Mallarmé is rich, Mallarmé et le monde anglo-saxon, Paris, Somogy Editions d’Art, Musée départemental Stéphane Mallarmé, 2006.